Skip to main content

Au digestif : la liqueur

Beaucoup de recettes existent des plus classiques au plus inattendues. Je laisse de côté les alcoolats obtenus par distillation réservée aux transformateurs et liquoristes. Je ne mentionnerai que les préparations par macération.

 

La plus classique ou la fameuse loi des 40

Faire macérer 40 brins de génépi (ou le contenu d’un sachet de 5 gr) dans 50 cl d’alcool à 90° pendant 40 jours. Filtrer et rajouter le sirop constitué de 40 sucres dissout dans 50 cl d’eau. Attention 40 morceaux de sucre (n°4) c’est trop, 35 suffisent.

Si vous utilisez de l’ eau de vie ou de l’alcool de fruit dénaturé la macération se fait directement dans 1 litre de liquide auquel vous ajoutez le sucre après filtrage.

 

La plus rapide

Si vous êtes en retard, que vos convives arrivent le soir même et que votre réserve est à sec, pas de panique ! J’ai la solution :

faîtes chauffer les 50 cl d’alcool dans lequel trempent les 5 gr de génépi dans une cocotte minute jusqu’aux premiers chuchotements  de la cocotte puis éteindre et laisser refroidir. Recommencez l’opération une deuxième fois . Filtrez, laissez refroidir et ajoutez le sirop. Au moment de servir dites que c’est du 15 ans d’âge !

 

La plus intégriste

Enfermer les 5 gr de génépi dans une poche en tissu (type infusion) et suspendre celle-ci au-dessus de l’alcool dans un récipient fermé. Le transfert de la plante au liquide des molécules responsables des arômes (huiles essentielles et principes amers) se fera grâce aux vapeurs d’alcool. Laisser agir 120 jours puis, sans filtrer, ajouter le sirop.

 

La plus simple (ma préférence)

Mélanger tous les ingrédients en même temps dans un récipient : 5 gr de génépi, 50 cl d’alcool à 90 °, 50 cl d’eau et 35 sucres. Laisser macérer 40 jours puis filtrer

Cette recette donne une liqueur limpide sans filtrages successifs.

Quelque soit la recette utilisée et si vous en avez la patience laissez vieillir en bouteille, le génépi se bonifiera .

Pour donner une touche personnelle vous pouvez aussi utiliser du sucre roux, du miel …

Rappelez vous qu’aucun génépi ne sera semblable car pour le génépi comme la vigne et le vin c’est essentiellement l’effet terroir (l’exposition, l’altitude, le climat et la nature du sol où pousse la plante) qui lui donne son goût et sa saveur.

Les petits trucs pour se procurer de l’alcool et faire soi même sa liqueur :

Pour de petites quantités votre pharmacie est encore une bonne solution car légalement et sans justificatif vous pouvez toujours acheter 25 cl d’alcool à 90 °

L’alcool de fruit dénaturé à 40 ° se trouve dans tous les super marchés.

Profitez d’un voyage en Italie pour acheter de l’alcool à 95 ° en bouteille d’un litre (14 €/litre) dans toutes les boutiques de vins et spiritueux y compris les épiceries de village (idem en Belgique et en Andorre).

Enfin, si votre quête reste vaine vous pouvez très bien faire votre génépi dans de la Vodka (alcool relativement neutre) ou du rhum… les résultats sont excellents !