Skip to main content

Présentation

Cette petite plante vivace, connue des seuls initiés pousse à très haute altitude entre 2000 et 3700 mètres  là où la verticalité et les neiges éternelles empêchent toute vie végétale. On la trouve dans tout l’arc Alpin, les Pyrénées, les Balkans, les Carpates, la Syrie et la Sierra Nevada.

Dans la mythologie Grecque la déesse Artemis ( déesse de la chasse et de la fécondité ) donna son nom à cette famille de plantes en reconnaissance des bienfaits qu’elle prodiguait aux humains.

 

Les 5 espèces rencontrées dans les Hautes-Alpes

 

Le génépi noir (Artemisia spicata)

Aussi appelé génépi bleu, génépi gris ou génépi femelle,

est le génépi le plus apprécié et le plus recherché parmi tous les génépis. Relativement rare et croissant souvent sur schiste calcaire dans les situations fraîches ou ombragées des couloirs alpins, il se reconnait à ses fins capitules disposés en épis sur une tige violacée et aux bractées noirâtres.

Il pousse entre 2000 et 3400 mètres d’altitude.

 

Le génépi jaune (Artemisia mutellina)

Aussi appelé génépi blanc,

se développe sur les moraines et les éboulis pauvres en calcaire, d’exposition souvent très ensoleillée. Il se distingue du génépi des glaciers (fleurs jaunes également) par la disposition des capitules floraux qui ne sont pas regroupés en une tête terminale mais disposés tout le long de la tige.

On le rencontre à des altitudes comprises entre 1300 et 3700 mètres d’altitude.

Relativement « abondant » et très parfumé il n’est pas rare de voir les montagnards et bergers avec un bouquet dans la poche. Attention : le génépi est cependant une plante protégée, dans les Hautes-Alpes la cueillette autorisée est limitée à 100 brins par personne.

 

Le génépi des glaciers (Artemisia glacialis)

Aussi appelé génépi mâle,

se situe sur les roches siliceuses de préférence. C’est une espèce tapissante aux gros capitules au sommet de la tige. Moins intéressant sur un plan olfactif il est malgré tout cueilli pour la liqueur.

Il se développe entre 1900 et 3200 mètres d’altitude.

 

 

Le génépi des neiges (Artemisia nivalis)

Aussi appelé armoise des neiges,

est très rare et endémique des Alpes Suisse. Il ressemble en miniature (5 à 10 cm) au génépi noir.

Il fait partie des plantes alpines à pouvoir défier les rigueurs des très hautes altitudes puisqu’ il croît de 2000 à 3800 mètres !

 

 

Le génépi des rochers (Artemisia eriantha)

Aussi appelé génépi laineux ou génépi bourru,

de couleur blanchâtre, soyeuse et luisante les capitules ont un aspect blanc laineux. Il est considéré comme une sous espèce du génépi noir mais est peu parfumé.

Il pousse entre 2000 et 3150 mètres d’altitude.